Conseils

Mulching gazon : une technique efficace ou à fuir ?

Mulching gazon

Avez-vous déjà entendu parler de la technique appelée “mulching” ? Elle a lieu lors de la tonte du gazon et elle ne fait pas toujours l’unanimité. Ce terme, à de nombreuses reprises employé dans l’univers du gazon, fait en effet l’objet de désaccords parmi les passionnés à cause des conséquences qu’elle engendre. Alors, toujours dans le but de vous guider au mieux, nous citerons les avantages et inconvénients du mulching pour le gazon, et notre expert vous donnera son avis afin que vous disposiez d’un maximum d’informations pour vous lancer !

Qu’est-ce que le mulching pour le gazon ?

Le mulching est une action qui se déroule pendant la tonte du gazon. Ce dernier est taillé très finement par la tondeuse, afin qu’il se dépose entre les brins d’herbe. De ce fait, cette pelouse finement découpée se décompose dans le gazon et le nourrit.

Toutes les tondeuses ne sont pas équipées pour le mulching, en effet, il faut pour cela une tondeuse mulching ou bien un kit mulching adaptable, à équiper directement sur votre tondeuse. Il est facile de penser que le mulching est un gain de temps, mais la réalité est toute autre !

Les avantages du mulching

L’avantage principal du mulching est qu’il confère une fertilisation naturelle au gazon. Une fois finement taillée, l’herbe se répand entre les brins de gazon et s’y décompose. Ce qui en résulte est cette fertilisation.

Les inconvénients du mulching

Côté inconvénients, la liste est un peu plus longue. En effet, bien que l’on puisse croire que le mulching fasse gagner du temps, il n’en est rien. La pratique impose en effet des tontes plus fréquentes. Car si le gazon pousse trop, le mulching n’est pas à pratiquer ! La pelouse finement taillée y serait présente en bien trop grande quantité, ce qui entraînerait son pourrissement, et mettrait à mal votre gazon.

Aussi, mulching et mauvaises herbes ne font pas bon ménage, d’où la nécessité de tondre fréquemment et régulièrement.

Ensuite, le mulching favorise la formation d’un feutre végétal sur le gazon. Cela le prive d’eau, d’oxygène, et s’ensuivent de nombreuses manifestations comme l’apparition de maladies, un mauvais aspect de la pelouse…

Mulching gazon : l’avis de notre expert Gazoneo

Le mulching est une pratique à éviter si l’on souhaite avoir un beau gazon. En effet, bien que sa pratique puisse être vantée, c’est une chose que nous déconseillons à nos clients. Si malgré tout, vous souhaitez vous intéresser au mulching, vous trouverez ci-dessous un paragraphe vous expliquant en détail l’entretien à apporter au gazon tout au long de l’année.

Quel entretien si on pratique le mulching ?

La pratique du mulching engendre un entretien assez conséquent tout au long de l’année. Nous l’avons vu dans les inconvénients, cela entraîne l’apparition d’un feutre sur le gazon.

Il est donc de rigueur de réaliser un défeutrage régulièrement afin de ne pas être envahi.

Aussi, la scarification deux fois par an sera un atout majeur si vous pratiquez le mulching.

Le gazon a donc également besoin d’un entretien annuel spécialement si vous utilisez une tondeuse mulching.

Au printemps, pulvérisez un mélange de Vitarel à la dose de 25 ml/L et d’Humactiv à la dose de 25 ml/L également, pour jouer le rôle de stimulateur du système racinaire et d’activateur de sol. L’opération est à renouveler au bout de 5 semaines.

Faites un passage également de ce mélange en automne.

Toutes les 2 semaines, appliquez de l’Algifol Green à la dose de 5 ml/L, du printemps à la mi-décembre.

Au printemps et à l’automne, il faut un engrais gazon pour le mulching. Une fois la pelouse scarifiée et arrosée, appliquez du Vitalnova Energyl à la dose de 40 gr/m2.

L’action de l’Algifol Green ainsi que celle du Vitalnova Energyl vont jouer un rôle de stimulant, dans le but de favoriser le développement végétatif et anti-stress de la plante.

Un engrais NPK adapté sera crucial pour votre gazon :

  • en mars, épandez-le à la dose de 150 gr/m2 ;
  • en juin, épandez-le à la dose de 80 gr/m2 ;
  • en septembre, épandez-le à la dose de 50 gr/m2.

Stimulateur racinaire de gazon

Ensuite, il sera nécessaire d’apporter du magnésium au gazon afin de maintenir sa couleur verte. Pour cela, donnez-lui du Magnitech à la dose de 4 ml/L, toutes les 3 semaines, entre mars et octobre.

Idem pour le calcium, qui rigidifie la feuille et améliore la coupe. On lui administrera dans ce cas du Calitech à la dose de 4 ml/L, toutes les 3 semaines, et ce, durant tout l’été.

Afin d’aider le gazon à surmonter le stress provoqué par le mulching, il aura besoin de Ruter AA tout l’été, à 4 ml/L à renouveler toutes les 2 semaines.

Le Final K est une excellente source de potassium, et il sera fortement apprécié par le gazon en septembre et en octobre, à la dose de 2 ml/L. Renouvelez son application 2 semaines après la première.

Pulvérisez du Protector à la dose de 5 ml/L toutes les 3 semaines en avril/mai/juin ainsi qu’en août/septembre/octobre. Il va aider la plante à activer ses défenses.

Corrigeons les carences du gazon en lui administrant du Tradecorp AZ à la dose de 2 ml/L ainsi que du Tradecorp Cu à la dose de 2 ml/L également. À faire tous les mois entre avril et septembre !

Et pour terminer, il faut nourrir le gazon avant l’hiver avec l’engrais Proturf 12-5-20, à la dose de 40 gr/m2.

Comme vous pouvez le constater, il n’y a aucun gain de temps à pratiquer le mulching, temps en termes de tonte, qu’en entretien. Avec tous nos conseils, vous parviendrez à avoir un beau gazon tout en utilisant le mulching sur le gazon.

Mulching gazon : c’est entre vos mains !

Maintenant que vous connaissez les tenants et les aboutissants concernant le mulching, c’est à vous de faire votre choix sur cette pratique. Bien que nous n’en soyons pas partisan, n’hésitez pas à poser toutes vos questions le concernant, en commentaires sous cet article ou sur le forum du gazon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *