Entretien

Comment entretenir son gazon au printemps ?

Comment entretenir son gazon au printemps ?

Le printemps, c’est cette douce saison qui correspond au moment où l’on peut à nouveau profiter de son jardin, et donc de sa pelouse. Cependant à la sortie de l’hiver, elle a beaucoup souffert. Alors, avec l’humidité et le froid, on est amené à se demander comment entretenir son gazon au printemps. La tonte, l’aération du sol, l’arrosage ou encore la fertilisation… Comment la rendre forte et verdoyante pour en profiter ou encore comment la parer pour l’été ? Quels sont les impératifs à mettre en place pour avoir une belle pelouse au printemps ? Suivez le guide pour connaître tous nos secrets !

La première tonte au printemps

Un hiver froid et humide est la cause d’un gazon jauni, malade ou encore rempli de mousse à l’arrivée du printemps. En suivant ces étapes pour l’entretien de la pelouse, on peut obtenir un résultat plus que satisfaisant. L’entretien du gazon passe par la première tonte de l’année, à ne surtout pas négliger ! Dès que les conditions climatiques le permettent, c’est-à-dire aux alentours de fin février / début mars, vous pouvez tondre afin de rafraîchir votre gazon.

Pour l’entretien, cette première tonte de la pelouse l’aidera à se densifier, tout en éliminant les herbes indésirables. Niveau hauteur, veillez à ne pas tondre en dessous d’1/3 de la taille actuelle du gazon. Plus précisément, nous vous conseillons au minimum 5 cm. Puis, une fois terminée, n’oubliez pas de ramasser les déchets de tonte pour éviter de l’étouffer.

Ôter la mousse pour entretenir son gazon au printemps

Si vous remarquez la présence de mousse dans votre gazon, il faudra la traiter. En effet, souvent favorisée par l’humidité, son apparition est peu appréciée. Peu esthétique, elle recouvre une partie ou l’entièreté de la pelouse. Avec les bonnes connaissances et un traitement adapté, vous pourrez vous débarrasser de la mousse, et ainsi effectuer le nettoyage de la pelouse du printemps.

Engrais pelouse au printemps : quand et quoi ?

Nous l’avons vu, pour entretenir son gazon au printemps, il faut effectuer la première tonte. Une fois chose faite, il vous sera possible de fertiliser la pelouse comme il se doit. Malgré l’entretien de la pelouse en hiver, celle-ci a besoin d’un coup de fouet. Et pour lui donner tout ce dont elle a besoin pour cette nouvelle saison, nous privilégierons un engrais gazon adapté au printemps. Pour appliquer le fertilisant, n’hésitez pas à vous référer à notre guide pour savoir comment mettre de l’engrais sur la pelouse.

Entretien de la pelouse au printemps

L’entretien de la pelouse avec la scarification

Qui dit printemps, dit scarification ! Votre gazon après l’hiver a subi moult stress : les piétinements, la mousse, les déchets végétaux ou encore la pluie favorisent l’apparition d’un feutre sur votre pelouse. Elle rencontre alors des difficultés pour s’oxygéner, et l’eau peine à arriver jusqu’au sol. Ainsi, le gazon étouffe et vit difficilement cette période.

Pour pallier à ce problème, il faut scarifier la pelouse. Dès lors que les températures atteignent 12° C en journée, et 7° C minimum la nuit, vous pourrez passer à l’action. Optez pour une méthode en passe croisée avec votre scarificateur de pelouse : une fois en longueur, et une fois en largeur.

Ainsi, les soins apportés après la scarification se feront d’eux-mêmes : le gazon s’aérera, et pourra respirer et s’hydrater à nouveau. En incisant le sol de cette façon, vous éliminez les déchets végétaux qui empêchent la pelouse de vivre, et elle reprendra donc son processus de développement.

Comment bien entretenir sa pelouse ?

Selon les résultats que vous souhaitez obtenir pour votre gazon, il faudra pratiquer un sur-semis avec les variétés adaptées. Par exemple, des trous dans le gazon peuvent se manifester au printemps. Une fois effectué, nous vous conseillons vivement d’apporter à votre pelouse deux stimulants :

  • Humactiv pour accélérer la germination des semences, diminuer le feutre et améliorer le sol ;
  • Vitarel pour accroître la fertilité du sol et favoriser une levée parfaite des semis.

Après le semis, appliquez-les immédiatement, puis renouvelez l’opération un mois plus tard.

Arroser pour entretenir son gazon au printemps

En moyenne, le gazon nécessite 2.5 cm d’eau par semaine. Ce besoin, qui varie selon les régions, inclut l’apport d’eau généré par la pluie. Votre gazon peut être sec au printemps ; dans ce cas, pensez à compenser en arrosant davantage. Privilégiez un arrosage au petit matin, pour une meilleure imprégnation de l’eau.

Cette action renforce votre gazon en lui permettant un bon développement au niveau des racines. Cela lui confère une meilleure résistance au manque d’eau, et permet de mieux entretenir son gazon en été. Préférez arroser plus longtemps et moins souvent. Par exemple, un arrosage tous les 3 à 4 jours est conseillé.

S’adapter pour prendre soin du gazon

Entretenir sa pelouse au printemps, c’est également s’acclimater aux aléas de la saison.

Si cette dernière est propice à un manque de luminosité, que les températures sont fraîches et humides, appliquez le Magnitech à la dose de 3 ml/L (solution idéale pour les Nordistes). En effet, ce manque crée une carence en magnésium, qui est à combler pour stimuler la photosynthèse.

À l’inverse, si la période est favorable à la luminosité, la chaleur ainsi qu’à la sécheresse, appliquez le Calitech à la dose de 3 ml/L (solution idéale pour le Sud). Dans ces cas météorologiques, la carence en calcium a tendance à pointer le bout de son nez. En la corrigeant, on permet au feuillage du gazon de raidir, pour une coupe plus nette. La pelouse résiste également mieux au stress.

En résumé

Pour entretenir son gazon selon les saisons, connaître son comportement et les épreuves qu’il subit vous aidera toujours. Soyez attentif à ce qu’il vit au quotidien. Entretenir son gazon en automne n’aura rien de semblable à une autre saison, par exemple. Pour résumer, l’entretien de votre pelouse au printemps, il faut :

  • effectuer la première tonte après les dernières gelées ;
  • le débarrasser de la mousse accumulée en hiver s’il y en a ;
  • lui apporter un engrais coup de fouet ;
  • scarifier pour aérer le gazon ;
  • pratiquer un sur-semis pour le densifier et combler les trous potentiellement créés ;
  • bien arroser, le matin de préférence ;
  • s’adapter et lui apporter ce dont il peut manquer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *