Conseils

3 problèmes qui apparaissent à cause d’une pelouse humide

Pelouse humide

Le gazon n’est pas à l’abri des problèmes. En effet, il n’est pas rare d’y déceler l’apparition de champignons, de plaques, de mousse, ou encore de maladies. En étudiant ce qu’il se passe, on peut prendre conscience qu’il y a un potentiellement un facteur commun :  et si ces complications étaient toutes liées à une seule et même cause ? Pour en savoir plus et en avoir le cœur net, il faut savoir ce qui cause du tort à nos pelouses : et l’humidité revient souvent en tête du podium ! Alors, quels problèmes apparaissent à cause d’une pelouse humide ?

Problème n°1 : la mousse

La mousse peut apparaître à cause de plusieurs facteurs. Parmi eux, on retrouve l’humidité, qui provoque fortement son apparition dans le gazon.

Une pelouse piétinée va compacter le sol, et s’ensuit la création d’une couche de feutre. Ce phénomène empêche l’eau d’atteindre les racines du gazon, occasionnant des eaux stagnantes et ainsi l’apparition de l’humidité, puis de la mousse.

Pour se débarrasser de la mousse dans le gazon, mieux vaut ne pas attendre. Pour ce faire, nous vous recommandons l’emploi d’un anti-mousse liquide sans sulfate de fer, et nous insistons sur le “sans sulfate de fer”. Car bien qu’efficace de prime abord, cette substance acidifie le sol… Ce qui entraîne l’apparition de la mousse. Il s’agit d’un cercle vicieux !

Ensuite, une semaine après l’utilisation de l’anti-mousse, scarifiez ! Le scarificateur ôtera les restes de mousse, ainsi que le feutre présent sur le gazon. Il peut alors reprendre une phase de développement saine.

Problème n°2 : les maladies

Les pathologies du gazon sont bien souvent liées à un souci d’humidité. Rouille, fusariose, fil rouge, oïdium, helminthosporiose, myxomicose, pythium, dollar spot, rhizoctoniose, anthracnose ou encore pourritures estivales, ça vous parle ? Peut-être pas, mais en tout cas, vous les avez peut-être déjà aperçues dans votre jardin sans savoir qu’il s’agissait de maladies du gazon.

Apprendre à identifier les différentes maladies qui atteignent la pelouse peut être un véritable atout. Dans tous les cas, nous conseillons toujours l’utilisation d’un mélange afin de lutter contre ces dernières :

Son effet est tout aussi efficace en prévention qu’en curatif. Enfin, sachez que rien ne vaut un entretien annuel pour éviter les maladies, tout en luttant contre l’humidité au sein de votre gazon. 

Problème n°3 : une mauvaise qualité de tonte

L’humidité engendre une mauvaise qualité des brins d’herbe après le passage de la tondeuse. C’est pourquoi il est souvent déconseillé de tondre sur gazon humide. En effet, la pelouse mouillée se colle dans la tondeuse et s’y accumule, ce qui risque d’entraver l’appareil.

Aussi, la présence d’eau fait également glisser ses lames, ce qui provoque une tonte irrégulière. Et si vous avez l’habitude de lire les articles Gazoneo, vous savez à quel point l’étape de la tonte est importante dans l’entretien de votre gazon !

Tondre une pelouse humide

Comment apparaît l’humidité sur la pelouse ?

Le manque d’ensoleillement ainsi que les éléments qui ombragent le gazon peuvent être une cause d’apparition de l’humidité. Hé oui, cette dernière adore les coins d’ombre, où elle peut aisément prospérer ! Et le constat est le même lorsqu’il s’agit de neige, ou de grandes quantités de pluie qui s’abattent sur peu de temps. L’humidité est un véritable fléau qui s’installe facilement et peut causer de terribles dégâts autour d’elle.

Pour rester dans le côté aqueux, une pelouse qui reçoit trop d’eau à cause de la pluie présente les mêmes problèmes qu’une pelouse trop arrosée. L’eau finit par stagner, ce qui provoque le plus grand bonheur de l’humidité. Et souvent, le gazon n’est vraiment pas aidé lorsque le sol ne draine pas suffisamment l’eau !

Comment gérer une pelouse humide ?

Réduire les espaces où l’ombre est présente est une première solution. En effet, cette dernière occasionne son apparition. De ce fait, ôtez les éléments de jardin qui empêchent le soleil d’atteindre le gazon, coupez ou élaguez les arbres et arbustes au maximum. 

Ensuite, améliorer le drainage du sol et donc sa capacité à assimiler l’eau sera un plus incontournable dans la lutte contre l’humidité. Pour ce faire, il est important de défeutrer et aérer régulièrement votre gazon.

Pensez donc à carotter votre terrain (tous les 2 ans environ). Cette opération consiste à perforer le sol de trous allant jusqu’à 10 cm, d’où sont extraites des carottes de terre. Elle améliore, entre autres, la circulation de l’eau.

Quant au défeutrage, l’opération consiste à se débarrasser du feutre présent sur le gazon, responsable du blocage du passage de l’air ainsi que de l’eau. Votre sol ainsi que votre pelouse vous diront merci !

Ensuite, tout ce qui peut consister à éviter l’apparition de feutre et de mousse sera favorable à la vie de votre gazon sans humidité : ramassez les déchets de tonte, ôtez les feuilles mortes et tout autres déchets végétaux de la pelouse, afin d’éviter qu’un quelconque tapis végétal ne puisse se former.

Pelouse humide : ne laissez pas le problème s’installer

L’humidité est donc l’ennemie de votre gazon. Votre priorité est de la tenir éloignée de ce dernier, grâce aux différentes astuces mentionnées dans notre article. Mousse, maladies, ou encore tontes inexactes, il est crucial de ne pas laisser ce fléau gâcher tout ce que vous avez accompli dans votre jardin. Pour aller plus loin dans le soin apporté à votre pelouse, consultez directement les articles de notre blog ou le forum du gazon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *