Entretien

Du fil rouge dans le gazon ? Explications !

Du fil rouge dans le gazon ?

À l’instar de l’être humain, le gazon n’est pas épargné par les maladies. Elles sont souvent la cause de changements dans son développement, sa couleur ou encore son aspect général. Ces symptômes prouvent que cet espace vert est peut-être victime d’une des pathologies qui touchent les pelouses stressées, carencées ou simplement victimes d’une météo capricieuse. Vous observez des anomalies, et vous vous demandez s’il y a du fil rouge dans le gazon ? Gazoneo vous explique dans cet article de quoi il s’agit, quelles précautions prendre face à cette pathologie, et enfin comment la contrer efficacement !

Fil rouge sur gazon : qu’est-ce que c’est ?

Vous avez récemment repéré l’apparition de filaments rouges sur votre gazon, et vous vous en inquiétez. Vous avez eu raison, et pour cause : c’est sans nul doute le signe que votre pelouse est affectée par une maladie du gazon : le fil rouge.

Vous l’aurez compris, elle doit son nom à cet aspect que lui confère la pathologie. De ce fait, elle est facilement identifiable, ce qui permet un diagnostic et la mise en place d’un traitement rapidement !

D’autres symptômes se manifestent avant l’apparition de ces filaments rouges : des tâches jaunes recouvrent le gazon, pouvant aller jusqu’à 30 cm. Elles donnent un aspect séché à la plante. Le mycélium (nos fameux filaments rouges) a tendance à apparaître lorsque le temps est humide.

En termes de gravité, les dégâts restent esthétiques, et sont rattrapables afin de récupérer un gazon vert.

Les problèmes qui engendrent la maladie sont de plusieurs ordres, notamment :

  • chaleur et humidité ne faisant pas bon ménage, elles en causent l’apparition ;
  • on doit également sa présence à une carence en azote (nutrition et manque d’oxygène) ;
  • les sols compactés et toute autre condition qui occasionnent un faible enracinement.

La pathologie se manifeste donc généralement entre mars et octobre, avec une préférence pour l’été ! Elle atteint donc principalement les feuilles, qui se voient couvertes de tâches jaunâtres d’une trentaine de centimètres. Et pour information, il s’agit d’un champignon.

Précautions à prendre en cas de maladie du fil rouge

Bien que peu dangereuse pour le gazon, personne n’a envie de voir cette pathologie s’installer pour de bon sur l’ensemble de la pelouse. Il est donc de rigueur d’appliquer un certain nombre de précautions, dans le but de s’assurer que l’on évite sa propagation ainsi qu’une installation qui dure dans le temps.

C’est pourquoi il est primordial de :

  • nettoyer le matériel à chaque tonte ;
  • ne pas blesser les feuilles de gazon et en particulier avec les lames de tondeuses mal affûtées ;
  • ne pas provoquer de stress hydrique, et pratiquer des arrosages très matinaux (vers 6 heures du matin) abondants et espacés ;
  • pratiquer une fertilisation riche en azote et en potasse ;
  • tondre plus fréquemment en ramassant les déchets de tonte.

Ces actions sont à effectuer en prévention l’apparition du fil rouge, ainsi qu’en prévention de sa propagation.

Précautions pour le fil rouge dans le gazon

Comment lutter contre le fil rouge du gazon ?

L’apparition de la maladie étant principalement due à une carence en azote, la plante se trouve donc en mauvaise posture à cause d’un problème de nutrition et du manque d’oxygénation.

Ainsi, pour prévenir et combattre cette pathologie, il est important d’appliquer sur le gazon un engrais azoté ! Un gazon non carencé, et donc correctement fertilisé, ne sera plus une proie facile pour la maladie du fil rouge.

Ensuite, le fait d’oxygéner et d’aérer le sol permettra d’enrayer la maladie. Pour ce faire, il est nécessaire de scarifier, et aussi de carotter le gazon, dans le but de stimuler l’enracinement, de favoriser la pénétration et la circulation de l’air, de l’eau, ainsi que des fertilisants.

Puis, dans le but de diminuer l’agressivité du fil rouge, nous vous conseillons d’employer des engrais à libération contrôlée, ce qui aura pour effet de réguler la nutrition.

Vous pouvez aussi appliquer dès que possible le mélange Algifol Green à la dose de 5 ml/L, Clipérine à la dose de 5 gr/L, et de Protector à la dose de 5 ml/L. Effectuez cette opération tous les 10 jours pendant 1 mois.

L’Algifol Green est un stimulant puissant, qui assure protection et croissance du gazon tout en limitant le stress, qui est notamment à éviter lors de la présence du fil rouge (surtout l’anxiété liée à la sécheresse). Composé d’algues brunes, c’est un véritable concentré de nutriments qui font le bonheur des gazons, et de leurs propriétaires.

La Clipérine est un phytostimulant naturel. Elle agit sur le pH des feuilles, et rend le gazon plus robuste, plus résistant au stress tout en augmentant ses défenses immunitaires. Un concentré de bienfaisance pour une pelouse en souffrance face au fil rouge, que l’on doit notamment à sa protection renforcée contre l’excès d’eau, la chaleur, et le stress occasionnés par les blessures sur les feuilles.

Le Protector est un stimulant antifongique naturel, réputé pour la protection qu’il confère au gazon contre les maladies. Il augmente la résistance aux infections fongiques et bactériennes de la plante, ce qui en fait un allié redoutable contre les pathologies du gazon !

Halte au fil rouge sur les pelouses !

Bien que son nom puisse paraître effrayant, le fil rouge n’est pas une maladie qui extermine le gazon. Si elle est correctement traitée, la pelouse pourra récupérer sa vigueur d’auparavant ! Il est cependant toujours utile d’observer les signes avant-coureurs, et comme toujours, d’accorder le meilleur des entretiens à votre gazon.

Bien entretenu, il échappera davantage aux différentes pathologies que l’on retrouve dans nos espaces verts préférés. Pour cela, n’hésitez pas à vous référer aux conseils donnés sur notre blog, ainsi qu’au forum gazon, où toute la communauté Gazoneo vous apportera ses conseils d’experts !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *