Création

Planter du gazon au printemps : mode d’emploi

Planter du gazon au printemps

Planter du gazon au printemps : vous ne savez pas comment vous y prendre ? Quand exactement commencer à semer, et ce qu’il faut entreprendre auparavant ? C’est normal, et nous sommes là pour vous guider. Car en effet, il est important de pratiquer le semis au bon moment lorsque l’hiver cède sa place au printemps. Tout cela dans le but de ne pas prendre le risque d’échouer et de devoir réitérer l’opération. En plus d’avoir un coût, cela pourrait nuire à votre envie d’obtenir le gazon de vos rêves. Température, graines, météo et entretien après le semis ; avec cet article, vous saurez comment agir pour obtenir votre gazon au printemps.

Quand semer de la pelouse au printemps ?

Tout d’abord, sachez que nous conseillons toujours de semer le gazon en automne dans l’idéal. Cependant, une seconde période dans l’année se prête au jeu du semis, et il s’agit du printemps. La seule contrainte réside dans le fait de ne pas l’effectuer trop tôt, au risque qu’il fasse encore trop froid et que vos graines de gazon pourrissent au lieu de vous donner une merveilleuse pelouse.

En fonction de votre lieu de résidence, il sera plus avantageux de semer durant une période plutôt qu’une autre. Pour cela, nous divisons la France en deux sections :

  • il faut semer entre avril et juin pour les personnes résidant dans partie Nord ;
  • il faut semer entre mars et mai pour les personnes résidant dans partie Sud ;

Précautions avant de planter du gazon au printemps

Tout d’abord, connaître le temps de pousse du gazon va dépendre de plusieurs facteurs. En effet, selon les conditions météo et le suivi en termes d’entretien (présence du soleil, période choisie pour semer, entretien, fertilisants, arrosage), la pelouse pousse plus ou moins rapidement. Normalement, les premières pousses voient le jour entre le 7e et le 10e jour suivant le semis.

Ensuite, il est plus qu’important de ne pas commencer lorsque les températures sont encore trop froides ; le sol doit être à 10 °C, température minimum à respecter pour semer du gazon.

Dernière précaution pour planter du gazon au printemps, choisir son gazon. Pour ce faire, prenez bien en compte tous les aspects de votre jardin. Dispose-t-il d’une piscine ? Manque-t-il d’ensoleillement ? À chaque situation, il existe une solution judicieuse qui vous évitera trop d’entretien, ou encore un gazon pas adapté. Notre conseil serait de vous orienter vers un gazon universel et résistant : le strong. Il résiste à la chaleur, à la sécheresse, aux piétinements, mais aussi à l’humidité ainsi qu’aux maladies.

Comment semer le gazon au printemps ?

Pratiquer un semis, que ce soit en automne ou au printemps, conserve fondamentalement les mêmes étapes. Là où les actions vont différer de la période post-estivale, ce sera au moment de l’entretien.

Par exemple, à l’automne, il pleut énormément et l’hiver sera la prochaine saison, alors qu’au printemps, la météo est différente et la période suivante sera celle de la chaleur et de la sécheresse. La préparation change et elle permet au gazon de bien vivre chacune de ces phases.

Comment semer du gazon au printemps ?

L’entretien du gazon après le semis de printemps

Après que votre pelouse a poussé, va s’ensuivre à cela l’entretien tel qu’il doit être fait chaque année. Il va se découper en 3 étapes.

La tonte

Afin de tondre comme il se doit au printemps, n’ôtez pas plus d’un tiers de sa taille au gazon. Pour plus de précisions, partez sur une base minimale de 5 cm de hauteur de coupe. Attention à bien ramasser les déchets de vos tontes, afin d’éviter qu’un feutre ne s’installe sur la pelouse.

Le choix de la tondeuse peut se révéler crucial selon la taille de votre terrain. Aussi, sachez que nous déconseillons toujours la pratique du mulching.

La scarification

Elle est à pratiquer deux fois au cours de l’année : au printemps, et en automne, les deux saisons favorites de nombreuses pratiques concernant le gazon. Ce procédé libère la pelouse du feutre végétal qui s’y installe et l’aide à se développer durablement.

Afin de bien la pratiquer, sachez qu’il est utile de s’y préparer. Meilleures seront les conditions avant et après la scarification, plus celle-ci sera efficace.

La fertilisation

Le gazon a besoin d’un coup de pep’s pour bien démarrer son année, et surtout sortir de l’hiver. Rien de tel donc qu’un engrais coup de fouet comme le Sierrablen plus N Start dont l’efficacité est idéale pour cette période :

  • le gazon reverdit ;
  • boost de la croissance racinaire ;
  • augmentation de la densité du gazon
  • longue durée : il est actif sur 3 mois.

L’arrosage

On parle de 2.5 cm d’eau par semaine en moyenne pour un gazon bien hydraté. Au printemps, les aléas météorologiques ne permettent pas d’être précis quant à ce que les pluies apportent en termes de quantités. La solution peut être de s’équiper d’un pluviomètre, qui vous informera de ce que le gazon a déjà reçu. Il vous restera à compléter en arrosant si nécessaire. Pour cela, privilégiez un arrosage au petit matin, toujours au même rythme, c’est-à-dire tous les 3 à 4 jours.

Larrosage du gazon est un art à maîtriser pour que ce dernier reste en pleine santé. Il varie selon les saisons et les régions, et vous pouvez également vous équiper selon la surface à couvrir en eau.

Planter de la pelouse au printemps, le bon moment ?

Si tous les voyants sont au vert, n’attendez pas et passez à l’action. Vous contemplerez ainsi pour le reste de l’année un magnifique tapis vert dans votre jardin. D’ailleurs, pour ce qui est des autres saisons, vous pouvez retrouver tous nos conseils d’entretien sur notre blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *