Entretien

Entretenir son gazon sans produits phytosanitaires

Entretenir son gazon sans produits phytosanitaires

En 2019, une loi interdit l’emploi de produits phytosanitaires par les particuliers. Finis la chasse aux mauvaises herbes, pathologies du gazon et autres envahisseurs à coup de pesticides. Il faut mettre en place des actions qui permettront de maintenir la pleine santé de votre pelouse. Vous connaissez le dicton : « Mieux vaut prévenir que guérir !». En effet, la prévention sera votre meilleur allié pour un jardin sain et respectueux de l’environnement. Entretenir son gazon sans produits phytosanitaires, est-ce possible ? Découvrez la réponse immédiatement dans cet article.

Produit phytosanitaire gazon : terminé pour les particuliers !

Depuis le 1er janvier 2019, la loi Labbé est entrée en vigueur. Cette législation interdit la vente, la détention et l’utilisation de produits phytosanitaires par les particuliers. Depuis, les seuls produits que peuvent employer les utilisateurs non professionnels sont :

  • des produits de biocontrôle ;
  • des produits à faible risque ;
  • des produits autorisés dans le cadre de l’agriculture biologique.

Cette loi a pour but de diminuer les risques engendrés par l’utilisation de ces pesticides, qui fragilisent la biodiversité ; comme par exemple leur toxicité, leur impact sur la santé, ou encore la pollution des nappes phréatiques.

Désormais, pour les particuliers, il s’agit de savoir comment lutter efficacement contre ce qu’ils chassaient auparavant de leur gazon avec ces produits. Herbes indésirables, maladies, présence de mousse… Des solutions existent sans avoir recours aux pesticides.

Comment avoir une belle pelouse sans mauvaises herbes ?

Limiter les herbes indésirables, éloigner les maladies et les nuisibles… Tout cela résultera de la façon dont vous vous occuperez de votre jardin tout au long de l’année. La première des choses à faire avant de guérir, c’est prévenir ! Alors, pour entretenir son gazon sans produits phytosanitaires, voici nos conseils.

1 – Bien choisir ses semences

Pour un gazon beau et résistant, il faut que ce dernier soit adapté à l’usage que l’on en fait, ainsi qu’aux caractéristiques du terrain. Résistant au piétinement ? Adapté à une implantation à l’ombre, ou au contraire à la sécheresse ? Autant de questions à se poser avant de vous procurer vos graines de gazon. Si ce dernier est déjà existant, passez directement à l’étape 3.

2 – Réussir son semis

Afin de réussir le semis du gazon, et ainsi s’assurer d’une homogénéité et d’une bonne densité, commencez par préparer la terre. Sur une profondeur de 4 à 7 cm, retournez le sol et ôtez les racines et éventuelles pierres qui s’y trouvent, et affinez la terre à l’aide d’une griffe.

Puis passez le sol au rouleau dans un souci purement esthétique.

Effectuez le semis à l’aide d’un épandeur, puis enfouissez les graines fraîchement semées à l’aide d’un râteau. Vous pouvez désormais tasser de nouveau le sol à l’aide du rouleau, de façon croisée.

Cette deuxième étape est cruciale pour entretenir son gazon sans produits phytosanitaires. Un gazon mal semé ne sera pas suffisamment résistant pour mener une existence pérenne.

3 – Arroser et fertiliser

Une fois semé, si la météo n’annonce pas de pluie, ce sera votre rôle de lui apporter suffisamment d’eau pour sa croissance. Le tout est de maintenir le sol humide durant toute la phase de germination, ce qui correspond parfois à plusieurs arrosages par jour.

Ensuite, que le gazon soit jeune ou non, il faut le nourrir, afin que ce dernier résiste aux maladies, au stress et à tout autre phénomène qui l’entourent. Encore une fois, c’est selon certains critères propres à votre terrain et à votre gazon et ses conditions de vie qu’il faudra choisir. Pour ce faire, référez-vous à notre article dédié pour trouver le bon engrais.

Arroser sa pelouse

4 – Tondre et scarifier la pelouse

Pour un gazon durable, la tonte est l’une des étapes d’entretien les plus importantes. Elle stimule la pousse des graminées et gêne les herbes indésirables dans leur processus de développement. Il est important de l’effectuer de manière régulière.

La scarification, quant à elle, peut être réalisée deux fois par an : au printemps et à l’automne. Les différents stress que subit le gazon tout au long de l’année le mettent à rude épreuve : piétinements, intempéries, passages des animaux, déchets végétaux, apparition de mousse… Tout autant de raisons de l’aider à respirer en scarifiant.

5 – Regarnir son gazon

Au fil du temps, le gazon s’abîme et des zones se dégarnissent. Cela trahit chez lui une faiblesse à combler : le regarnissage sera alors votre meilleur atout. À l’aide des graminées adaptées à votre situation, vous rendrez à votre pelouse sa santé ainsi que sa beauté initiale !

Comment désherber sans désherbant ?

Afin de limiter l’apparition des adventices dans la pelouse, pas besoin de produits phytosanitaires. En effet, comme vu précédemment à l’aide des 5 étapes, il est possible d’agir en prévention pour entretenir son gazon sans produits phytosanitaires. Viennent s’ajouter à cela plusieurs façons d’intervenir sur les mauvaises herbes du gazon :

  • arracher les herbes indésirables du gazon à la main dès leur apparition en prenant soin de retirer la racine également ;
  • appliquer du reverdi à la dose de 80 ml/L sur un gazon installé depuis plus de 6 mois, et 40ml/L sur un gazon installé depuis plus de 2 mois (attention, pas de reverdi sur gazon semé ou regarni de moins de 2 mois) ;
  • afin de limiter la présence de digitaires et la levée des herbes indésirables, épandre en mars du glutazon à la dose de 100 gr/m² (possibilité de renouveler son application en septembre à la dose de 50 gr/m²).

En plus de tout cela, le problème de la mousse peut venir s’ajouter à la liste. Afin d’y pallier, nous vous recommandons d’agir en suivant nos conseils pour lutter contre l’humidité et tous les autres facteurs qui favorisent son apparition.

Entretenir son gazon sans produits phytosanitaires : notre avis

Cette interdiction qui concerne les particuliers n’est pas une fatalité. Entretenir sa pelouse sans produits phytosanitaires est à la portée de tous. L’initiative encourage même à aller vers un meilleur entretien, ce qui se révèle être bien plus avantageux pour le gazon et l’environnement. Avec toutes les bonnes actions mises en place au bon moment, votre pelouse aura la santé, le développement et l’esthétique qu’il lui faut !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *