Entretien

De la mousse dans la pelouse : quelle en est la cause ?

De la mousse dans la pelouse : Quelle en est la cause ?

Si vous avez de la mousse dans votre pelouse, il est tout à fait légitime de vous demander quelle en est la cause. En effet, tenace, étouffante et inesthétique, cette dernière n’apporte rien à votre gazon. Et savoir d’où elle vient, c’est se donner les moyens de mieux la combattre. Au jardin, pas de quartier pour les ennemis de nos superbes gazons ! Alors, qu’est-ce qui peut bien engendrer l’apparition de mousse dans la pelouse, et comment s’en débarrasser ? Quelles actions préventives vont vous permettre de ne plus vous en soucier ? La réponse dans cet article !

Mousse dans la pelouse : les causes

La mousse peut être le résultat d’un ou plusieurs facteurs présents dans l’environnement du gazon. Ces facteurs peuvent, bien entendu, se cumuler entre eux, ce qui indique qu’il faudra tous les régler pour éviter de nouveau son apparition dans un premier temps.

Tondre trop court

La mousse se délecte des gazons coupés trop courts. Elle l’atteint bien plus aisément, ce qui facilite son invasion. Veillez donc à vous référer aux hauteurs de tonte idéales selon la période de l’année.

La présence d’humidité

Une fois de plus, l’humidité prouve qu’est un véritable fléau pour le gazon. Car, oui, l’humidité est néfaste. Elle est souvent responsable des maladies qui frappent le gazon, et de l’apparition de la mousse.

Qu’est-ce qui provoque l’humidité ? Pas assez de soleil, ou bien des zones trop ombragées sur la durée, ou encore les piétinements (humains et animaux). Ces derniers compactent le sol, où un feutrage apparaît au fil du temps. C’est ce feutre qui laisse également s’installer l’humidité et peut par la même occasionner d’autres dégâts.

Un sol pauvre en nutriments

Si un sol n’est pas suffisamment nourri, le gazon n’y trouve pas son compte. Alors en proie à de nombreux soucis, il est totalement exposé à la mousse et à bien d’autres maux. Il est donc primordial de bien apporter à la pelouse des fertilisants ainsi que des amendements organiques tout au long de l’année.

Un sol acide

La mousse se languit des sols acides. En effet, le pH du sol est un facteur déterminant dans la santé de votre gazon. Pour venir à bout des doutes concernant l’acidité du sol de votre jardin, vous pouvez tout à fait le faire analyser.

Acidité et mousse dans le gazon

Comment se débarrasser de la mousse dans le gazon ?

Rassurez-vous, cette situation n’est pas une fatalité. Bien qu’avoir de la mousse dans la pelouse comporte de nombreuses causes, vous pouvez en venir à bout en suivant ces trois conseils.

Appliquez de l’anti-mousse

Nous recommandons fortement l’emploi d’un anti-mousse liquide sans sulfate de fer. Il agit en 24 heures et il permet de débarrasser votre gazon de la mousse de manière durable, en bloquant son futur développement. Il contribue également à améliorer la couleur du gazon ainsi que sa résistance générale. Il est primordial de toujours le choisir sans sulfate de fer. Bien que l’action de cette substance puisse se révéler efficace sur le moment, elle est en réalité acidifiante.

Et vous savez maintenant à quel point votre sol, et par ricochet votre gazon, détestent l’acidité ! L’emploi du sulfate de fer vous promet un retour à la case départ.

La scarification est votre alliée

Après avoir appliqué l’anti-mousse sans sulfate de fer, patientez 5 à 8 jours avant de procéder à la scarification. Elle ôte de ce fait les restes de mousse sur lesquels le produit a agi une semaine auparavant, tout en libérant la pelouse du feutre végétal qui la recouvre. La scarification offre dans tous les cas de nombreux avantages au gazon.

La cendre de bois, un anti-mousse pour pelouse naturel

En dispersant sur votre gazon de la cendre de bois (ou de votre poêle), vous lui offrez les services d’un anti-mousse. Vous pouvez pratiquer cet épandage à l’automne ainsi qu’au printemps.

Cette action contre la mousse présente dans la pelouse permet en fait de combattre des causes de son apparition, notamment :

  • concentrée en calcium, elle lutte contre l’acidité du terrain ;
  • elle active les micro-organismes du sol, et stoppe le compactage lié aux piétinements. Moins de feutre, c’est moins d’humidité et moins d’humidité… Vous avez compris !

En mettant en œuvre des techniques comme l’emploi d’un anti-mousse liquide, ou la réalisation de scarifications régulières (deux par an), ou encore l’utilisation d’éléments naturels, la mousse ne pourra pas continuer à envahir votre gazon. 

Prévenir l’apparition de la mousse dans le gazon

Tout au long de l’année, il existe divers moyens de prévenir l’apparition de la mousse. Le but est de rendre le terrain peu accueillant pour cette dernière :

  1. Comme mentionné en première partie, ne tondez pas votre gazon trop court. Sélectionnez toujours une hauteur de tonte de minimum 5 cm. Cette hauteur varie selon les saisons.
  2. Ensuite, il peut être intéressant de faire tester le pH de votre terrain. Un sol acide sera demandeur de chaux. Pour cela, après avoir tondu et scarifié, vous pouvez en répandre. À l’instar de la cendre, elle permet aux micro-organismes présents de s’activer, et réduit ainsi l’acidité. Elle présente également d’autres bénéfices, comme l’augmentation de la densité, une meilleure pigmentation ainsi qu’une optimisation de l’effet des engrais.
  3. Fertiliser le gazon selon un calendrier adapté. En effet, selon la période de l’année, un engrais sera plus efficace qu’un autre. Et on lui doit en grande partie sa bonne santé !
  4. Limitez au maximum les coins d’ombre sur le gazon : ôtez les objets ou déplacez-les souvent, élaguez les arbres, taillez les arbustes… Laissez place aux rayons du soleil !

Se débarrasser de la mousse, c’est pas si compliqué

Une fois la mousse terrassée, ne la laissez plus s’installer ! En suivant nos conseils, vous ne vous inquiéterez plus de son apparition. Ne négligez pas les étapes d’entretien essentielles pour un gazon en pleine santé, elles sont toujours la clé pour ne rencontrer aucun problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *